Déclaration des élus FO Carrefour Proximité France au CSEC du 3 juin 2020

03 juin 2020

Monsieur le Directeur,

Les élus FO Carrefour Proximité France souhaitent relayer le sentiment profond qui anime les salariés de CPF.

Depuis plusieurs années, malgré des résultats toujours en progression et des objectifs fixés toujours plus ambitieux, les salariés ne considèrent pas être récompensés de leur implication et de leur abnégation.

Nous sommes conscients en tant qu’élus que nous faisons partie d’un groupe et qu’il faut être solidaire de celui-ci, mais cela n’interdit pas qu’un effort et une différence soit faite lors des négociations salariales et sur les rémunérations variables.

Depuis que nous sommes dans la lumière grâce à nos performances, nous ne subissons que de la solidarité négative. Dans un autre temps où nous étions dans l’ombre et, comme nous étions moins importants pour la santé financière du groupe, nous n’avons jamais été associés aux avancées sociales et salariales des autres formats.

Ce sentiment s’est vu exacerbé pendant la période particulière que nous venons et continuons de vivre, malgré des performances exceptionnelles et une implication sans faille de tous pendant la période du COVID 19, les collaborateurs ont subi de plein fouet la non considération du travail accompli par l’obligation de poser entre 5 et 10 jours de CET et /ouRTT et être exclus de la prime PEPA.

Nous, élus FO, qui militons pour le pouvoir d’achat et la reconnaissance du travail, nous considérons cette mesure injuste et non justifiée pour CPF.

N’oubliez pas Monsieur le Directeur que pour que les orientations stratégiques présentées soit réalisables et réalisées, le maillon essentiel est le salarié, si nous voulons que notre entreprise soit toujours aussi performante dans un contexte de plus en plus concurrentiel et toujours en recherche d’innovations, il est primordial que les salariés soient au centre des attentions et reconnus a leurs justes valeurs.

LES ELUS FO CARREFOUR PROXIMITE FRANCE