Plan de transformation 2022 – acte IV Les élus FO font face !

Après le Plan de Sauvegarde de l’emploi de Carrefour Proximité, le Plan de Départs Volontaires concernant les sièges, les stations-service et les PAM, la direction de Carrefour a décidé de mettre en place un accord de Rupture Conventionnelle Collective sur son format Hypermarché.

Dans ce contexte de restructuration, FO a tout de suite récusé l’idée de tout départ contraint ! FO dénonce des restructurations qui sont le résultat d’erreurs stratégiques et commerciales commises, depuis des années, par nos dirigeants et de l’incapacité de l’entreprise à anticiper et à s’adapter à l’évolution des nouveaux modes de consommation.

Six plans de restructurations sont engagés : cessation d’activité des bijouteries, automatisation des stations-service, passage en libre-service du rayon EPCS, centralisation des centres de services partagés paye, simplification du processus « flux argent » et dispositif de volontariat des cadres.

Quatre types de volontariat : volontariat à la mobilité externe, volontariat au congé de fin de carrière, volontariat au départ en retraite et volontariat à la mobilité interne renforcée (GPEC volet 2).

FO a choisi de peser dans la négociation par un dialogue responsable pour imposer ses revendications et offrir un maximum d’opportunités à chaque salarié concerné. Faire avancer nos idées, nos revendications, c’est notre combat. Depuis plusieurs années, nous accompagnons les salariés pour la sauvegarde de leurs droits.

Pour FO, il est apparu indispensable de construire un cahier de revendications ambitieux en faveur du reclassement interne, de la formation, de la majoration indemnitaire et des congés de mobilité afin de permettre un retour à l’emploi pérenne pour chacun des salariés concernés, en tenant compte des souhaits et aspirations de tous.

Nous considérons qu’il est important d’anticiper et de prévenir les impacts induits par cette Rupture Conventionnelle Collective, en favorisant une réorganisation adaptée et anticipée de la charge et des conditions de travail des salariés qui resteront dans l’entreprise.

Face à ces changements, le rôle des élus FO est primordial : ils sont les mieux placés pour accompagner les salariés impactés et faire respecter leurs droits.

Réussissons ensemble au cœur de la transformation !

Cyril Boulay, coordinateur FO sièges et négociateur FO