FO demande à la Direction de donner les moyens aux salariés de travailler

23 novembre 2020

Monsieur Rami Baitieh,

L’absentéisme dans les magasins, les catalogues commerciaux importants et les arrivages massifs de marchandises n’ont pas diminué depuis l’instauration du confinement et l’interdiction de vente des produits dits « non-essentiels ».

Au contraire, le chômage partiel mis en place massivement dans l’entreprise a entrainé une augmentation de l’absentéisme courant (maladie, congés payés, récupérations, …) mais aussi un grand nombre de difficultés d’organisation du travail (rayons et caisses) et une gestion dégradée de certains services au client (boulangerie, boucherie, charcuterie, fromagerie, rôtisserie…).

Le Président de la République devrait annoncer très rapidement la réouverture de l’ensemble des activités « non-essentielles » de nos hypermarchés le 28 Novembre 2020, mais aussi un éventuel élargissement des horaires et jours d’ouverture.

A cela viendra, sans doute, s’ajouter une forte diminution des jauges d’accueil, imposant un contrôle obligatoire des flux clients à l’entrée de nos points de vente.

En conséquence, Il convient, au plus vite, de tout mettre en oeuvre afin de permettre d’anticiper et préparer, au mieux, ces nouvelles décisions et le retour de nombreux clients dans nos magasins, afin d’assurer des conditions de travail et de sécurité satisfaisantes pour les salariés.

Face à cette situation, pour FO, le chômage partiel doit s’arrêter au plus vite et les effectifs devront être renforcés de partout où cela sera nécessaire.

Il en va de la santé, la sécurité et des conditions de travail des salariés mais aussi de l’accueil, du service client et du chiffre d’affaires des magasins.

Dominique MOUALEK, Délégué National FO Hypers