Guide FO Carrefour Hypers de la Rupture Conventionnelle Collective

27 mai 2019

Depuis des années, FO dénonce les erreurs stratégiques et commerciales de nos Dirigeants et l’incapacité de notre entreprise à anticiper et à s’adapter à l’évolution des nouveaux modes de consommation.

Les salariés, qui ont fait grandir l’entreprise depuis des décennies, ne sont pas responsables et ils ne doivent en être les victimes. Ils en payent d’ailleurs le prix fort depuis plusieurs années avec une baisse importante des effectifs atteignant un seuil qui dégrade les conditions de travail et le service client.

Dans le cadre du projet «Carrefour 2022», six plans de restructurations sont engagés : cessation d’activité des bijouteries, automatisation
des stations-service, passage en libre-service du rayon EPCS, centralisation des centres de services partagés paye, simplification du processus «flux argent» et dispositif de volontariat des cadres pour lesquels la Direction a décidé de mettre en place un accord de Rupture Conventionnelle Collective.

Dans ce contexte de restructuration, FO, syndicat responsable, a choisi d’entrer et de peser dans la négociation pour imposer ses revendications et offrir un maximum d’opportunités à chaque salarié concerné récusant, au préalable, tout départ contraint.

Pendant la négociation, FO a été force de propositions en portant et imposant des mesures fortes en faveur du reclassement interne, de la formation, de la majoration indemnitaire et des congés de mobilité, afin de permettre un retour à l’emploi pérenne pour chacun des salariés concernés, en tenant compte des souhaits et aspirations de tous.

Outre ses mesures, FO a défendu et obtenu de nouvelles avancées dans le cadre de dépars anticipés via le congé de fin de carrière ou le volontariat au départ en retraite. Ces revendications fortes, portées par notre seule organisation syndicale depuis plusieurs années, répondent à une attente forte de salariés de l’entreprise.

Pour agir au coeur du changement et ne pas le subir, il est important d’anticiper et de prévenir les impacts induits par cette Rupture Conventionnelle Collective, en favorisant une réorganisation adaptée et anticipée de la charge et des conditions de travail des salariés qui resteront
dans l’entreprise.

Ensemble nous devrons veiller à l’accompagnement des salariés concernés, au respect et à l’application leurs droits, tout en restant attentifs à la charge et aux conditions de travail des salariés restants dans les magasins.

Dominique Moualek
Délégué syndical national FO Hypermarchés